Sauve mon chateau logo blue background

Abbaye du Valasse : un exemple de gestion du patrimoine public

L'Abbaye du Valasse est une ancienne abbaye cistercienne située à Gruchet-le-Valasse en Seine-Maritime.

Successivement patrimoine religieux, manufacture, laiterie et propriété privée, la municipalité de Gruchet-le-Valasse rachète l’abbaye et son parc en 1984. Grâce à l’association des Amis du Valasse, d’importants travaux de restauration sont entrepris, ce qui l'a sauvera de l'abandon.

Gruchet-le-Valasse

Seine-Maritime (76)

L’Abbaye du Valasse a su traverser les siècles et conserver son authenticité grâce à l’implication de ses propriétaires successifs.

La reprise en gestion  de la communauté de commune, l’aide peu à peu à trouver une autonomie financière grâce aux activités économiques développées.

 

Abbaye du Valasse, du XIIe à la révolution.

Valasse Mathilde
Emperesse Mathilde

La naissance de l’Abbaye du Valasse est dûe à deux vœux pieux. Le premier, celui de Galéran de Meulan, un puissant seigneur, qui partit avec Louis VII pour la Seconde Croisade (1147-1149). Au cours du voyage retour, ils manquent de faire naufrage et Galéran de Meulan promet de faire édifier une abbaye s’il s’en sort sain et sauf.

Le second vœu est celui de Mathilde (née en 1102), petite fille de Guillaume le Conquérant. Son cousin, Etienne de Blois, la fait prisonnière dans sa forteresse d’Oxford pour récupérer le trône d’Angleterre, dont elle était héritière. C’est alors que Mathilde fait le vœu de fonder une abbaye si elle parvient à s’échapper. Le 12 juin 1157, les premiers moines arrivent à l’Abbaye. Ce sont des moines Cisterciens, obéissant à la Règle de Saint Benoît, tournés vers le travail manuel et la recherche de valorisation des terres.

Pendant la guerre de cent ans, entre 1437 et 1448, l’abbaye est occupée, incendiée et pillée. L’abbaye est quasiment détruite dans sa totalité : seuls les rez-de-chaussée des bâtiments Est et Ouest sont épargnés. L’église abbatiale est complètement détruite. Après 1448 et durant le XVIème siècle, les moines relèvent l’abbaye de ses ruines.

A la Révolution Française, un inventaire de l’abbaye est fait avant qu’elle ne soit vendue comme bien national en 1791. Elle est considérée comme l’une des plus riches de Normandie.

Des années 1800 à nos jours.

En 1793, l’abbaye du Valasse est vendue à un riche négociant colonial Havrais et député à l’Assemblée Constituante : Jean-François Begouen. C’est lui qui l’aménage et lui donne l’aspect d’un château classique.
Begouen a eu la volonté de remettre en état l’abbatiale, mais les travaux étaient trop coûteux. Elle est donc vendue à part, puis démontée pierre par pierre. Ces dernières sont réemployées pour des constructions dans la région.


En 1831, Pierre Abraham Fauquet, seconde fortune cotonnière de France, achète le domaine et l’aménage avec luxe. Il fait installer une manufacture, qui sera finalement détruite à la demande de sa femme : Adèle Fauquet. S’en suit des aménagements dignes des grands châteaux : écuries, fontaine, serres tempérées…

Rachat de l'Abbaye du Valasse

En 1943, le domaine est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Pourtant, en 1958, les bâtiments abritent une laiterie-fromagerie, productrice du «camembert de l’abbaye». L’aménagement de la laiterie conduit à de nouvelles modifications intérieures et extérieures.

La municipalité de Gruchet-le-Valasse rachète l’abbaye et son parc en 1984. Grâce à l’Association des Amis du Valasse, d’importants travaux de restauration sont entrepris. La valorisation du site se poursuit grâce à l’action de l’association qui met en scène un spectacle son et lumière retraçant l’histoire de la Normandie, avec pour toile de fond l’Abbaye du Valasse. En 2008, le travail de restauration permet d’ouvrir le site au grand public, et de construire la Grande Halle 11 , bâtiment éco- construit (HQE) dans le prolongement des anciennes écuries 10 .

Sous l’impulsion de la Communauté de Communes Caux vallée de Seine, l’Abbaye du Valasse redevient aujourd’hui un lieu de travail et de convivialité, accueillant manifestations grand public, séminaires d’entreprises et réceptions toute l’année.

Abbaye du Valasse Coworking
La nouveauté 2019 : l'espace de coworking.
Abbaye du Valasse laiterie
L'ancienne laiterie de l'Abbaye.
Abbaye du Valasse salle réception mariage
La salle de réception pour mariages et séminaires.
Abbaye Valasse salle séminaire
La salle de séminaire.

Une autonomie financière en devenir.

L’Abbaye du Valasse est un exemple de gestion du patrimoine public. En effet la communauté de commune Caux Vallée de Seine en a délégué sa gestion à l’office de tourisme. Avec l’aide apportée, le domaine à pu être réhabilité, et propose aujourd’hui une large gamme de services (événementiel, mariages, bureaux locatifs, coworking etc …).

Aujourd’hui l’Abbaye est quasiment autonome financièrement (80%). Un projet d’hôtellerie dans l’aide restante, permettra de la réhabiliter et d’atteindre une autonomie financière totale.

Nous avons ici un exemple qui nous prouve que le patrimoine public ne doit pas être considéré comme un fardeau. L’aide des entités publiques permet de le sauver de l’abandon en y développant des activités économiques en harmonie avec le paysage économique du XXIè siècle.

Nous aider

Avec plus de 600 monuments en péril en France, la mission que nous nous sommes fixée représente une charge de travail énorme et un budget associé (frais de déplacement, matériel etc…). Si vous appréciez le contenu proposé et que vous souhaitez nous soutenir dans cette démarche, voici les différents moyen de nous aider. Le premier est de nous rejoindre sur notre page Facebook et de partager notre contenu afin de gagner en visibilité.

La première forme d’aide consiste à nous épauler dans le travail de recensement.

Si vous connaissez un monument en péril prenez 2 minutes de votre temps pour remplir le formulaire ou bien nous envoyer un message sur notre page Facebook, sans plus attendre.

Si tout comme nous, de voir ce patrimoine tombé peu à peu dans l’oubli te déchire le coeur, tu peux nous aider financièrement à couvrir plus de lieux en nous faisant un don ici et accéder au contenu en avant première :

Vous êtes certainement débordé par l’ampleur de la tâche. 

Mais si vous soutenez nos actions et que par solidarité vous voulez nous aider financièrement en échange d’une vidéo valorisant vos actions, vous pouvez faire un don VIP ici :

Grâce à vous et votre activité commerciale, l‘exploitation de votre domaine permet la préservation de votre demeure. Chapeau ! 

En échange d’une vidéo promotionnelle, nous serions ravis de récolter un don et continuer à proposer notre contenu :

Si vous vivez de la pierre, vous êtes très certainement passionné par les vieilles bâtisses. Peut-être même en vendez-vous ?

Nous avons une collaboration à mettre en place. On vous soutient en réalisant vos annonces vidéo en échange d’un don. 

Quand notre plus grand ennemi est le temps, nous sommes convaincus qu’une vente rapide et réussie contribue au sauvetage d’une vieille bâtisse.

Si vous soutenez nos actions et que vous souhaitez nous aider, ce serait un réel plaisir de vous compter parmi nos mécènes.

En échange d’un don, nous associerons votre nom au programme de sauvetage d’un lieu.

NOUS
AIDER

Face à l’ampleur de la tâche (plus de 600 chateaux abandonnés en France), nous avons besoin d’aide pour couvrir l’ensemble de ces urgences et pouvoir financer l’achat de matériel, frais de déplacement.