fbpx
Sauve mon chateau logo blue background

Chateau de Cercamp : il faut sauver les écuries et communs

Le Chateau de Cercamp « champs du cerf » se dresse fièrement dans le nord de la France, il est un des joyaux de sa région à la fois de part son architecture et par son histoire.

Nous sommes partis à la rencontre de Serge Dufour, qui se bat depuis presque 10 ans pour sauver ce patrimoine exceptionnel. Aujourd'hui le chateau de Cercamp est sauvé, mais les écuries et communs du chateau ont besoin d'aide.

Frévent

Pas-de-Calais (62)

Le Chateau de Cercamp est une ancienne Abbaye Cistercienne il est situé dans le Ternois, pays du Pas de Calais.

Successivement abbaye cistercienne, manufacture de tissage de laine, résidence des barons de Fourment, le château de Cercamp connaît une renaissance et s’ouvre au public.

Chateau de Cercamp, du XIIe au XIXe siècle

Plan de l'Abbaye

Abbaye cistercienne fondée en 1137 par le comte de Saint Paul, Cercamp sera bâtit comme toute abbaye en carré, flanquée d’une église imposante et impressionnante de par ses 90 mètres de long.

Mais l’abbaye de Cercamp bien que placée dans un endroit calme et studieux va être le théâtre de bien des aventures.

En 1415, en pleine Guerre de 100 ans, elle sera totalement ravagée. Elle sera également le témoin de la grande Histoire comme ce fût le cas le 15 octobre 1558, le jour où ce site pourtant méconnu recevra les délégations des rois de France et d’Espagne.

Cent ans plus tard, la guerre de 30 ans va venir troubler le calme des lieux entre 1635 et 1640. Afin de se mettre en sécurité, les moines désertent l’abbaye et n’y reviendront que lorsque la paix sera rétablie à partir de 1663.

Durant le XVIII ème siècle on décide de la reconstruire afin de faire une abbaye belle et séduisante qui sera visible dès 1775. Cependant, en 1790 la Révolution chasse les moines de l’abbaye, qui sera revendue puis démantelée en 1795.

Du XIXe à nos jours

En 1823,  le Baron de Forment rachète les ruines et convaincu de l’avenir de l’industrie textile naissante, il installe dans ce qu’il reste des bâtiments une filature. Il fait abattre les ruines de l’église et des bâtiments trop délabrés, ne conserve que le quartier des étrangers dont les salons servaient d’écurie et dont les sols étaient défoncés. Il le fait réparer et, sur les fondations de la grange, fait élever un bâtiment long de cent mètres, haut de quatre étages. Il y installe une filature de laine, qui comptera jusqu’à 900 employés.

Un siècle plus tard, la Première Guerre Mondiale éclate. L’abbaye deviendra le quartier général du Maréchal Foch, avant de devenir une école de ménagères, puis durant près d’un siècle une maison d’accueil pour les enfants en difficulté.

Rachat du Chateau de Cercamp

En 1916 la Baronne de Fourment décède et lègue son domaine à l’assistance publique des Hôpitaux de Paris (APHP). Le chateau de Cercamp est utilisé successivement comme colonie de vacances, école ménagère agricole, pensionat de jeunes filles, et enfin maison d’accueil pour enfants placés par les services sociaux.

En 2011, les bâtiments sont déclarés trop vétustes et ne répondent plus aux normes de sécurité. Les enfants quittent les lieux et l’APHP décide de mettre en vente le domaine. C’est en 2012 que Serge et son associé rachètent les lieux.

Le chateau est alors “dénaturé” par ses précédentes vocations. Durant 7 années, de nombreux travaux sont menés pour lui redonner son éclat d’antan. 

Vous pouvez ci-dessous voir l’évolution des différents espaces avant et après travaux.

Chateau de Cercamp Serge Dufour
Serge Dufour devant sa “grande maison” comme il l’aime l’appeler.
Avant Après chateau de cercamp escalier aprèschateau de cercamp escalier avant

Le cloître du chateau.

Avant Après chateau de Cercamp corridor afterchateau de Cercamp corridor before

La galerie haute.

Avant Après chateau de Cercamp chambre afterchateau de Cercamp chambre before

La chambre Foch.

Avant Après chateau de Cercamp chambre jaune aprèschateau de Cercamp chambre jaune avant

La chambre jaune.

Avant Après chateau de Cercamp galerie aprèschateau de Cercamp galerie avant

La galerie haute.

Les écuries et dépendances sont en danger.

Grâce aux différentes actions des propriétaires, le Chateau de Cercamp  est maintenant hors de danger. Le travail se concentre désormais sur les 34 hectares du domaine, qui ont été laissé à l’abandon.

L’urgence est maintenant de sauver le patrimoine bâti : écuries et dépendances, avant qu’il ne soit trop tard. Avec l’effet du temps, des tempêtes et de la neige, murs et plafonds s’effondrent.

À ce rythme, d’ici peu il ne restera malheureusement plus rien. Il est donc urgent d’aider Serge rapidement. Matériaux, compétences, dons sont les bienvenus.

Nous aider

Avec plus de 600 monuments en péril en France, la mission que nous nous sommes fixée représente une charge de travail énorme et un budget associé (frais de déplacement, matériel etc…). Si vous appréciez le contenu proposé et que vous souhaitez nous soutenir dans cette démarche, voici les différents moyen de nous aider. Le premier est de nous rejoindre sur notre page Facebook et de partager notre contenu afin de gagner en visibilité.

La première forme d’aide consiste à nous épauler dans le travail de recensement.

Si vous connaissez un monument en péril prenez 2 minutes de votre temps pour remplir le formulaire ou bien nous envoyer un message sur notre page Facebook, sans plus attendre.

Si tout comme nous, de voir ce patrimoine tombé peu à peu dans l’oubli te déchire le coeur, tu peux nous aider financièrement à couvrir plus de lieux en nous faisant un don ici et accéder au contenu en avant première :

Vous êtes certainement débordé par l’ampleur de la tâche. 

Mais si vous soutenez nos actions et que par solidarité vous voulez nous aider financièrement en échange d’une vidéo valorisant vos actions, vous pouvez faire un don VIP ici :

Grâce à vous et votre activité commerciale, l‘exploitation de votre domaine permet la préservation de votre demeure. Chapeau ! 

En échange d’une vidéo promotionnelle, nous serions ravis de récolter un don et continuer à proposer notre contenu :

Si vous vivez de la pierre, vous êtes très certainement passionné par les vieilles bâtisses. Peut-être même en vendez-vous ?

Nous avons une collaboration à mettre en place. On vous soutient en réalisant vos annonces vidéo en échange d’un don. 

Quand notre plus grand ennemi est le temps, nous sommes convaincus qu’une vente rapide et réussie contribue au sauvetage d’une vieille bâtisse.

Si vous soutenez nos actions et que vous souhaitez nous aider, ce serait un réel plaisir de vous compter parmi nos mécènes.

En échange d’un don, nous associerons votre nom au programme de sauvetage d’un lieu.

NOUS
AIDER

Face à l’ampleur de la tâche (plus de 600 chateaux abandonnés en France), nous avons besoin d’aide pour couvrir l’ensemble de ces urgences et pouvoir financer l’achat de matériel, frais de déplacement.